Les entrepreneurs de l’espace

  Archives Categories

Les entrepreneurs de l’espace

By

Après avoir conquis les plus hauts sommets et débuté l’exploration des grands fonds sous-marins, l’espace constitue certainement pour l’homme la prochaine frontière.

Or, une petite révolution s’amorce car la conquête de l’espace n’est désormais plus l’apanage des grands gouvernements. En effet, une nouvelle génération d’entrepreneurs privés se lance aujourd’hui dans l’aventure, dont un grand nombre issu du monde des nouvelles technologies.

Si trois pays seulement ont pour l’instant envoyé un homme dans l’espace par leurs propres moyens (les USA, la Russie et la Chine, et peut-être bientôt l’Inde), le tourisme spatial a cependant de beaux jours devant lui. Attirés par ce marché énorme, les nouveaux entrepreneurs de l’espace écrivent depuis quelques années une passionnante histoire, dans laquelle le rêve le dispute aux ambitions commerciales.

Episode 1 : Le premier vol spatial privé

L’histoire débute quand Anousheh Ansari, ingénieur de talent et co-fondatrice de la société Telecom Technologies, crée en 1996 le Ansari X Prize, un prix destiné à encourager le développement des voyages privés dans l’espace.

Le co-fondateur de Microsoft Paul Allen décide alors de financer le véhicule spatial SpaceShipOne du génial inventeur Burt Rutan. En juin 2004, celui-ci rentre dans l’histoire en réussissant le premier vol suborbital privé, remportant au passage les 10 M$ du Ansari X Prize (les vidéos de cet exploit méritent un coup d’œil).

Sentant immédiatement le potentiel commercial, le fondateur de Virgin Richard Branson passe un accord avec ScaledComposites, concepteur de SpaceShipOne, pour commercialiser ces vols suborbitaux au travers de sa compagnie : Virgin Galactic.

Il fait actuellement construire au nouveau Mexique un port spatial pour un coût de 225 M$ et a déjà engrangé des centaines de commandes (à 200 000 $ le vol, tout de même) pour un vol dès 2008 sur le SpaceShipTwo actuellement en cours de dévelopement. Une vidéo en images de synthèses donne d’ores et déjà un aperçu de ce qui attend les passagers de Virgin Galactic.

Episode 2 : Les touristes de l’ISS

En attendant le premier vol de SpaceShipTwo, Anousheh Ansari est devenue il y a quelques mois la première femme touriste de l’espace et également… la première bloggeuse spatiale de l’histoire.

Elle est ainsi la quatrième touriste à avoir embarqué sur une capsule Soyouz pour un séjour de 10 jours à bord de la station spatiale internationale (ISS), pour la modique somme de 20 M$.

Elle succède ainsi à d’autres entrepreneurs, dont Mark Shuttleworth, fondateur de la société Thawte spécialisée dans la sécurité internet (revendue en 1999 à Verisign) et âgé de seulement 29 ans lors de son vol…

Episode 3 : La course au touriste spatial

Si Richard Branson mobilise comme à son habitude la scène médiatique, pas question pour les autres entrepreneurs de laisser le juteux marché du tourisme spatial leur filer sous le nez. C’est pourquoi Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, finance la société Blue Origin qui a testé dans le plus grand secret voici quelques jours son prototype de véhicule suborbital New Shepard, baptisé ainsi en l’honneur de Alan Shepard, le premier Américain à avoir effectué un vol suborbital en 1961.

Enfin, Robert Bigelow, qui a fait fortune dans l’hôtellerie, a créé Bigelow Aerospace et envisage la mise sur orbite d’une station spatiale privée, sorte d’hôtel de l’espace destiné à accueillir des touristes fortunés. Sa démarche repose sur une idée originale et jamais exploitée auparavant : le module gonflable.

Le premier de ces modules, nommé Genesis 1, a été envoyé dans l’espace avec succès voici quelques mois. Le lancement prévu ce mois-ci de Genesis 2 devrait contribuer à valider le concept.

Episode 4 : Et après…

… cet engouement ne fait que commencer ! D’autres entrepreneurs du web manifestent également leur intérêt pour la conquête spatiale : du cofondateur de Google Larry Page qui siège au conseil d’administration du X Prize jusqu’à Elon Musk qui, après avoir revendu ses parts dans Paypal à eBay, tente quant à lui de se placer sur le marché du lancement spatial à prix réduit au travers de sa société Space-X.

Si tant d’entrepreneurs du web se passionnent pour l’espace, c’est sans doute qu’ils trouvent dans ce domaine un terrain favorable pour donner lire cours à leur goût du risque et de l’incertitude, mais également pour donner vie à leurs rêves les plus fous…



Back to Blog

Leave a Reply