« Synthesio nahoditsja VKontakte s Rossiej »

(Synthesio est en contact avec la Russie)

Etat des lieux du premier réseau social russe, VKontakte

 

Le Facebook de l’Est

VKontakte est souvent comparé à Facebook, son design étant assez similaire au réseau de Mark Zuckerberg. VKontakte propose également les mêmes fonctionnalités pour ajouter des amis, discuter via le chat ou publier sur son mur.

De la même façon que son homologue américain, VKontakte, lancé en 2006 par Pavel Durov était dédié à l’origine aux étudiants et s’est ensuite élargi à tous les internautes.

Un réseau incontournable en Russie


Les russes qui passent en moyenne 22 heures par mois sur Internet (26 heures en Europe) sont très demandeurs d’espaces de partage et de dialogue ce qui permet au réseau 100% russe de croître à toute vitesse. Selon ComScore, un internaute passe en moyenne deux fois plus de temps (9,8 heures par mois) sur les réseaux sociaux que dans le reste du monde.

Avec ses 23,5 millions d’utilisateurs actifs, VKontakte domine largement le marché laissant une faible place à Facebook (10,7 millions d’utilisateurs en Russie). Il s’agit donc d’un site essentiel en Russie.

Une trop grande liberté ?

La particularité du réseau social est la très grande liberté qu’il laisse à ses utilisateurs. Ainsi, des contenus très variés et de bonne qualité sont partagés librement, ce qui explique en partie la popularité du réseau.
Cependant, cela comporte des limites comme le note la RIAA (Recording Industry Association of America) qui estime que VKontakte est le deuxième plus grand site de partage illégal de musique.

En outre, le site est souvent la cible de nombreux spams à caractère pornographique alors que les mineurs ont accès au site à partir de 12 ans. Aucune protection n’est prévue pour eux. Il est également possible de chercher des utilisateurs en fonction de leur situation géographique, de leur sexe,… et de leur statut social (marié, célibataire, etc.) !

Une telle liberté des usages est très loin de ce que l’on connaît avec Twitter, Facebook ou d’autres réseaux !

Synthesio se met à l’heure russe

Depuis le 20 mai 2012, VKontakte figure dans les sources surveillées par Synthesio pour vous permettre de mieux connaître vos consommateurs russes.

Toutes les publications sur le réseau peuvent être collectées par nos outils et ensuite intégrées dans un tableau de bord de suivi de l’E-réputation.

En outre, chaque mention sur votre marque est identifiée et qualifiée en fonction des thématiques abordées, du nombre de partages, vous permettant de repérer rapidement les contenus les plus influents par rapport à votre secteur d’activité et de prévenir tout buzz négatif.

Pour en savoir plus sur VKontakte, consultez le site de l’Ina Global.

2018-08-08T13:35:27+00:00

About the Author: