Sina Weibo est aussi sur Synthesio

Sina Weibo, le réseau social chinois

Weibo, le premier site de microblogging chinois, a été lancé par Sina Corporation en août 2009. Il offre une alternative intéressante à Facebook et Twitter, interdits en Chine. Disponible initialement en chinois, Sina Weibo a lancé sa version anglaise en octobre 2011.

Avec plus de 300 millions d’utilisateurs début 2012 et une part de marché de 90% en Chine, Weibo concurrence de près Twitter (500 millions d’utilisateurs dans le monde).

Le réseau pour tweeter comme sur Facebook

Sina Corporation avait fait le choix de créer un réseau plus intuitif et plus complet que Twitter, lancé un mois plus tôt. Les messages comportent jusqu’à 140 caractères chinois, l’équivalent de 280 lettres de l’alphabet (soit deux fois plus que sur Twitter). Toutes les réponses apportées à un message sont visibles sous forme de conversations dans l’esprit de Facebook.

Les utilisateurs ont la possibilité d’intégrer directement des images et des vidéos dans un message et ont à leur disposition des applications, des jeux ainsi qu’un réducteur d’adresse URL automatique.

Les bénéfices d’une présence sur Sina Weibo

Mais le succès du réseau social n’est pas tant technique que social. L’information longtemps confisquée par le pouvoir est désormais accessible à tous. Weibo est devenu un véritable lieu de débat publique où les chinois peuvent s’exprimer librement, débatent, partagent leurs idées. Selon une étude de Social Media Tracker Wave, les internautes chinois seraient trois fois plus connectés à des marques que les français. Il y a donc pour une marque une véritable opportunité de mettre en place une stratégie d’engagement efficace sur le réseau social chinois.

Les informations se propagent à une telle vitesse que les chinois parlent d’un « effet boule de neige très difficile à interrompre ». Le réseau social possède donc de vrais atouts marketing permettant aux marques de partager des actualités à grande vitesse et au plus grand nombre.

Le lancement de la version anglaise a en outre facilité l’accès au réseau pour les entreprises étrangères : 130 000 entreprises dont des grandes marques internationales (Maybelline, Dior, Lancôme, Chanel, Coca-Cola) ont déjà leur compte. Un responsable de Sina Weibo explique : « Il ne s’agit pas pour nous de conquérir le reste du monde mais de permettre aux entreprises étrangères d’accéder au marché chinois ».

Intégrer Sina Weibo dans sa stratégie sur les médias sociaux en Asie

Une fois son compte Weibo ouvert, une marque peut rapidement mettre en place sa stratégie de dialogue et échanger des « updates » avec ses amis.

Mais comme sur tout réseau social, il devient très vite indispensable de pouvoir collecter, classifier et qualifier ses mentions et d’identifier ses influenceurs clés.

Chez Synthesio, nous avons choisi d’intégrer Sina Weibo dans nos sources pour offrir à nos clients une couverture complète des médias sociaux en Chine.

Toutes les citations d’une marque sont ainsi collectées et intégrées dans son tableau de bord de suivi de son E-réputation. Chaque utilisateur de Sina Weiboo est identifié et qualifié : son nombre de followers, de friends et d’updates est disponible directement dans la veille. Il devient donc possible d’identifier les utilisateurs clés pour une marque et d’engager ensuite le dialogue avec ceux-ci.

Le Synthesio Rank de chaque mention (calculé à partir de la notoriété d’un utilisateur et de la visibilité du message) est également calculé par notre outil pour aider nos clients à repérer rapidement les conversations les plus visibles et les utilisateurs les plus influents pour leur activité.

D’autre part, nous collectons l’information en temps-réel sur Sina Weibo pour vous permettre de suivre au plus près les conversations de vos clients, de répondre à leurs questions et de prévenir tout bad buzz éventuel.

Pour en savoir plus sur nos outils, contactez-nous !

2018-08-08T13:35:11+00:00

About the Author: