Relations publiques et Social Listening, l’accord parfait ?

Les professionnels des relations publiques (RP) le savent bien, les techniques classiques de mesure de performance des campagnes ne sont plus adaptées au monde d’aujourd’hui.
Le nombre de visiteurs uniques par mois, la diffusion du média ou encore le nombre de « likes » sur Facebook n’illustrent pas le réel impact de votre travail et de celui de vos collaborateurs.

En 2016 il est plus que temps de réaliser que les RP, tout comme la plupart des autres services de l’entreprise, ont besoin d’intégrer la synthèse des données en ligne et sociales pour évaluer le succès de leurs campagnes.
Que la mesure soit faite par l’entreprise directement, ou via une agence, aujourd’hui les campagnes de relation publiques doivent générer une croissance de notoriété de la marque et des leads pour l’entreprise.

C’est la raison pour laquelle les unités de mesure tel que le nombre de visiteurs uniques par mois n’importe plus. Il y a désormais besoin d’avoir une meilleure compréhension. L’objectif est de savoir qui consulte le travail produit, quel est l’impact d’une publication sur le marché et avant tout, il faut pouvoir capter des informations et des données qui pourront constituer des insights qui permettront à l’avenir de personnaliser l’approche faite au media en question (y compris, savoir à quel media s’adresser ou non). À l’ère du digital et du social il est possible de recueillir des milliers de données dont un professionnel des relations publiques peut tout à fait tirer profit, encore faut-il en prendre connaissance.

Il existe deux metrics particulièrement utiles pour l’activité de relations publiques qu’il est possible de suivre à l’aide d’une solution de Social Listening :

  • Top URLs

Avant, plus la diffusion et le nombre de visiteurs uniques de la publication étaient élevés, plus votre client ou votre responsable étaient satisfaits. Bien que cela soit toujours le cas, nous savons tous que ces chiffres n’ont pas de valeur. Une publication dans un media qui possède 3 millions de lecteurs ne sera de toute évidence pas lu par les 3 millions.

Désormais la façon la plus efficace de mesurer l’impact d’une publication est de comptabiliser les partages sur les médias sociaux.

Les partages sur Facebook et Linked in et les retweets sont des outils de mesure simples, mais ils n’indiquent que l’information pour le partage et pas pour l’article lui-même. Les solutions de Social Listening comme Synthesio vous permettent de déterminer la part d’audience totale touchée par votre article en général. Ainsi vous pouvez facilement constater si un article attire l’audience en consultant le nombre de fois où l’article a été partagé et mentionné.

Au-delà de savoir combien de partages l’article a généré, l’intérêt est de comparer les résultats à ceux d’autres articles et également de savoir quel média est le plus affinitaire de votre audience.

  • Part de voix

Lorsque vous traquez l’ensemble des articles dans lesquels vous êtes mentionné, vous voulez bien sûr savoir quel article et quel média génèrent le plus de visibilité pour vous n’est-ce pas ?
C’est ici qu’intervient la part de voix (PDV), puisqu’elle vous indique le pourcentage total de vos publications et de leur écho sur la toile tout en vous comparant à vos concurrents.

La part de voix est des indices les plus fiables pour mesurer l’impact de votre travail sur la notoriété de votre entreprise. Il est également possible de réajuster votre stratégie lorsque vous constatez des résultats inférieurs à ceux escomptés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’utilisation de la Social Intelligence pour une agence ou un service de Relation Publiques, n’hésitez pas à nous contacter.

2018-08-14T13:56:41+00:00

About the Author: