Les différences culturelles sur les médias sociaux

Chaque pays est différent, et possède ses propres habitudes de consommation et son propre paysage économique. Les produits consommés varient d’un pays à l’autre, et lorsque certains produits rencontrent un succès mondial c’est souvent parce que la stratégie de vente et de communication ont été adaptées aux spécificités locales. Sur les réseaux et médias sociaux aussi nous retrouvons des différences culturelles.

 

 

Nous avons choisi d’utiliser l’exemple d’un concept simple et générique tel que la « paix » pour illustrer les différences d’un pays à l’autre dans l’usage des médias sociaux :

 

 

Quelle présence dans le monde ?


Parfois les marques n’ont pas conscience de la notoriété de leurs produits dans le monde. Le social listening permet de savoir si un sujet fait l’objet de conversations, et indique d’où elles proviennent.
Aussi sur notre exemple nous constatons que la paix est bien un sujet mondial qui fait l’objet de discussion dans 193 pays.

Comment fait-on référence au sujet ?

Une marque ou un sujet peut être plus populaire sur un ou plusieurs pays, et on peut y faire référence de diverses façons. Dans notre exemple, c’est bien sûr par la traduction du mot que l’on peut définir les différentes façons d’y faire référence. Mais lorsqu’il s’agit de produits ou de marques, on peut voir des nominations différentes d’un pays à l’autre car la marque peut avoir un nom différent, ou alors les internautes peuvent utiliser des mots différents pour évoquer un type de produit. La marque de glace connue sous le nom de Miko en France est un bon exemple puisqu’elle s’appelle « Langnese » en Allemagne, « Algida » en Italie ou encore « Frigo » en Espagne :

ola-miko-frigo

Si nous revenons à notre exemple et que nous observons la répartition de part de voix entre les différentes nominations qui y font référence…

differences-culturelles

…nous pourrions penser que ce sont les anglophones qui s’expriment le plus sur le thème de la paix, puisque c’est sa traduction anglaise qui ressort le plus avec près de 60% de part de voix. Pourtant lorsque qu’on regarde de plus près qui utilise le mot « PEACE » on constate que de nombreux pays non anglophones l’utilisent, et particulièrement la France, la Russie, le Nigeria, le Pakistan et le Brésil.

Parmi les autres différences d’usage des médias sociaux on découvre également par cet exemple qu’en Inde les internautes utilisent beaucoup de hashtags :

differences-culturelles-1

 

Parmi ceux qui partagent le plus d’images sur le thème on retrouve également : les Etats Unis, le Brésil, le Royaume Uni, l’Australie et la France.

Les différences culturelles se matérialisent donc dans un premier temps dans la façon d’aborder les médias sociaux puisque leur usage est différent : d’un pays à l’autre nous n’utilisons pas les mêmes plateformes, nous de rédigeons pas de la même façon, car nos cultures nous influencent.

Ces différences s’illustrent ensuite au cœur même des discussions des internautes puisqu’ils n’ont pas la même perception des concepts, et ne parlent pas de la même façon des sujets.

Il devient donc intéressant pour les marques de pouvoir appréhender de nouveaux marchés pour leurs produits en sachant, en amont, ce que les consommateurs attendent ou non de leur produit, quelles sont leurs habitudes de consommation ou encore comment cette nouvelle audience communique.

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur les différences culturelles, n’hésitez pas à télécharger notre livre blanc « Différences culturelles et médias sociaux : Comment les marques peuvent en tirer profit ».

 

 

Articles, livres blancs, événements ne ratez rien en vous abonnant à la newsletter !
2018-08-08T15:40:32+00:00

About the Author: