Pourquoi le Tour de France est l’un des événements les plus favorables pour la visibilité des marques ?

Depuis le 4 Juillet nombreux sont ceux qui suivent le Tour de France. La compétition qui rassemble chaque année les inconditionnels du vélo devant leur poste de télévision ou sur le parcours, offre une visibilité extraordinaire aux marques. Synthesio a voulu mesurer les résultats de cette exposition sur les conversations en ligne relatives au Tour de France.

47 % des spectateurs viennent en priorité pour la caravane

D’après le site officiel du tour, 47% des spectateurs qui se déplacent le font pour les « caravanes publicitaires ». L’interêt se confirme sur la toile avec près de 4 000 mentions faisant référence aux véhicules.

tour de france

Chaque année depuis 1930 (et oui déjà !) les marques innovent pour surprendre et offrir un vrai divertissement à la foule. C’est pour elles une réelle opportunité de gagner la sympathie du public qui associe le char d’une marque à un moment agréable. En effet, qui ne garderait pas un bon souvenir du char Vittel qui arrose le public à l’aide d’un vaporisateur géant en pleine canicule ?

De l’expérience vécue, au partage social

A l’heure où tout un chacun partage ses expériences de vie sur les réseaux sociaux, le caractère singulier de la caravane du Tour favorise énormément le partage de photos et de vidéos sur la compétition.

Ainsi depuis le début du Tour, plus de 10 000 contenus ont été publiés et partagés sur des sites de photos et de vidéos.

Le Tour de France une aubaine pour les marques qui sponsorisent les équipes

Le Tour de France apporte une grande visibilité aux marques qui sponsorisent les équipes de coureurs. Le fait que les équipes portent des noms de marques favorise leur visibilité dans les médias traditionnels et l’arrivée des réseaux sociaux n’a fait que renforcer ce phénomène.

Sur les 570 500 messages récoltés à mi-parcours du Tour, près de 200 000 citent l’une des 22 marques en lice dans la compétition.

Les 5 marques les plus citées regroupent la moitié de ces messages :

1)     ETIXX-QUICK STEP 38 235 messages – 14%

2)      TEAM SKY 37 150 messages – 13%

3)      TINKOFF-SAXO 29 280 messages – 10%

4)      LOTTO-SOUDAL 20 387 messages – 7%

5)      BMC RACING TEAM 17 364 messages –  6%

tour-de-france

À titre de comparaison, les marques qui sponsorisent les clubs de football anglais pendant la saison de Premier League au Royaume-Uni, obtiennent en moyenne 30 000 pour les mieux classées. Les résultats sont donc bien inférieurs lorsque l’on considère qu’une saison s’étend sur 9 mois.

Une visibilité internationale

Au fil des années, l’évènement a réussi son internationalisation. Ceci a été favorisé par les performances des coureurs étrangers mais également par le passage du tour dans des villes européennes. Il n’est donc pas surprenant de voir que la compétition est suivie et commentée dans le monde entier.

Voilà le classement des 5 pays qui parlent le plus de la compétition sur le web social :

1)      France 116 000 messages

2)      Etats-Unis 65 000 messages

3)      Royaume Uni 48 000 messages

4)      Pays Bas 14 000 messages

5)      Australie 12 000 messages

Une visibilité « dopée » ?

La visibilité des marques qui sponsorisent les équipes peut toutefois être nuancée en raison de l’ombre du dopage. En effet ce dernier continue de ternir l’image du cyclisme et du Tour, et peut donc avoir un impact négatif sur les sponsors des équipes mises en cause.

Alors que le Tour prend fin dans quelques jours nous avons d’ores et déjà constaté des évolutions dans les différents classements de cette vue à mi-parcours. Pour connaitre le gagnant du Tour sur le web et les marques les plus citées et appréciées par le public nous vous donnons rendez-vous après le Tour.

Par ailleurs si votre marque souhaite mieux mesurer ses performances sur les médias sociaux, n’hésitez pas à nous contacter pour demander une démonstration de la plateforme Synthesio.

Pour lire notre contribution dans l’article Emarketing cliquez sur ce lien

2018-08-08T15:14:09+00:00

About the Author: