5 moyens utilisés par les universités américaines pour devenir expertes des médias sociaux

universite1Beaucoup d’universités sont déjà à l’aise lorsqu’il s’agit de tirer profit des médias sociaux et certaines excellent en la matière. Le public-cible, collégiens, lycéens ou étudiants entre 15 et 24 ans, sont des habitués des médias sociaux, de Facebook à Instagram en passant par Twitter. Certains y passent tellement de temps que les passages à la classe supérieure relèvent du miracle.
La plupart des universités ont bien compris que les médias sociaux pouvaient leur servir à toucher les jeunes (Facebook a d’ailleurs vu le jour à Harvard !). Mais certains établissements éprouvent encore des difficultés à manier cet outil social : il ne suffit pas d’être présent sur la toile, il faut également faire passer le message et vraiment toucher le public !

Dévoiler la personnalité de son établissement

Les médiaux sociaux sont l’outil parfait pour montrer la vie étudiante et la philosophie de l’université. Comment les étudiants s’y sentent-ils ? La plupart des universités savent se mettre en avant et présenter leurs étudiants, mais le petit plus, c’est donner le ton et se différencier des autres. Les universités américaines aiment exhiber des caractéristiques qu’elles sont les seules à posséder : bien souvent, il s’agit de leur mascotte. Cela ne fait que promouvoir de l’identité de l’université.

universite2

La mascotte de l’université de Georgetown est Jack the Bulldog… Il a même sa propre page sur Facebook. Les étudiants ont également souhaité la bienvenue à Jack Jr, la prochaine mascotte, avec le hashtag #WelcomeJJ.

Créer un réseau d’anciens élèves

Les médias sociaux permettent de voir ce qui était réellement important aux yeux des anciens élèves, et permettent également de les contacter. Un bon réseau social renforce les liens avec les anciens élèves, permet de garder contact et de promouvoir l’université… De plus, cela facilite la levée de fonds !

universite3

L’Université McMaster devait récolter 125.000 dollars pour les bourses des étudiants, en seulement 48 heures. Pour le “125 Bursary Challenge”, l’université avait lancé une campagne sur Twitter, Facebook et LinkedIn. Un des anciens élèves, Andrew Pettit, a décidé de donner 5 dollars pour chaque retweet. Les médias sociaux et la solidarité des anciens élèves ont permis à l’université de récolter 180.942 dollars et même de retrouver des élèves dont ils ne prenaient plus de nouvelles.

Expliquer l’histoire de son établissement

Les universités sont des mines d’anecdotes intéressantes et ont parfois formé des personnalités. Des histoires originales les caractérisent. L’appartenance à une communauté universitaire, avec une culture bien particulière et qui renvoie à un passé riche, est un élément important pour créer une identité commune, faire le lien entre les anciens étudiants, les étudiants actuels et ceux qui arriveront par la suite.

universite4

Afin de faire revivre l’histoire pour ses élèves et même pour les personnes extérieures à l’établissement, l’Université du Nevada a créé des profils pour deux élèves des années 1910. Ici le profil de Leola Lewis, diplômée en 1913. Elle est « en couple » avec Joe McDonald, qui dispose également d’un profil, et qui poste régulièrement des commentaires sur sa page.

Etre interactif

Les médias sociaux permettent de partager des informations et d’échanger de façon interactive avec les communautés. Les universités américaines utilisent les médias sociaux de manière intelligente au moment d’interagir e étudiants, anciens élèves et potentiels futurs élèves afin d’avoir plus de feedback, de résoudre les problèmes et de créer une communauté autour de l’établissement, à la fois pour ceux qui y étudient et ceux qui n’y étudient pas.

universite5

L’université Stanford a lancé “Stanford Open Office Hours” sur Facebook : des membres de l’équipe universitaire postent des vidéos où ils invitent le public à poser leurs questions. Ils répondent ensuite aux questions posées dans une autre vidéo.
L’université Duke a utilisé Google+ Hangouts pour interagir avec ses futurs étudiants : l’équipe pédagogique répond à leur question lors d’appels vidéo.

Faire des campagnes pour trouver des étudiants

En général, les étudiants hésitent beaucoup avant de choisir leur université et leur filière : il s’agit de leur futur et ils ne veulent pas faire de choix précipités. Sur Facebook, Twitter, les blogs et les forums, les jeunes parlent de leurs compétences et se conseillent. Certaines universités utilisent un outil d’écoute des médias sociaux afin de trouver ces conversations entre jeunes, découvrir leurs principales préoccupations et ce qu’ils pensent de leur établissement, et répondre à leurs questions.

universite6

2018-08-08T14:11:48+00:00

About the Author: